Comme son nom l’indique, le triple vitrage se caractérise par la présence de trois plaques de verre. Deux couches d’un verre peu émissif sur les côtés et d’un verre clair ou extra clair en son centre. Il y a donc deux espaces hermétiques vides remplis de gaz argon qui est encore plus isolant que l’air.

Caractéristiques du triple vitrage

Les triples vitrages sont presque dix fois plus isolants qu’un simple vitrage et cinq fois plus qu’un double vitrage classique, avec un coefficient thermique Ug de 0.6 W (m².K) contre 3 W (m².k). C’est le nec plus ultra pour éviter les déperditions de chaleur et la référence pour obtenir les niveaux exigés par les maisons à basse consommation ou passives. La présence de triple vitrage va considérablement et durablement réduire les dépenses de chauffage pour des maisons utilisant la chaleur « passive » du soleil. Cependant, pour des habitations « classiques », ils peuvent se révéler superflus.

Avantages et inconvénients du triple vitrage

 

Le triple vitrage offre une excellente isolation thermique, et garantit une déperdition de chaleur minime. En revanche, en ce qui concerne l’atténuation acoustique, il n’offre pas d’améliorations significatives par rapport au double. Le plus efficace étant le double vitrage asymétrique.

Dans le cas d’une maison passive ou BBC (Bâtiment Basse Consommation), le triple vitrage permet d’importantes économies sur la facture de chauffage.

Par contre, le poids de ce type de vitrage est très important (30 kg/m² contre 20 kg/m² pour un double). Cela entraîne donc la nécessité de changer les huisseries et les menuiseries pour les remplacer par des modèles pouvant supporter un tel surplus de poids.

Il faut toujours garder à l’esprit qu’il est inutile d’installer un tel équipement si l’isolation de l’habitation n’est pas parfaitement effectuée (murs, toiture etc…). Par contre, il peut se révéler très utile dans les régions très froides et très peu ensoleillées.